Actualités

Tout savoir sur les nouveaux maitres du monde numerique

Depuis plus d’une décennie, certaines entreprises ont pris d’assaut pratiquement toute l’économie mondiale. Eux, se sont les nouveaux maîtres du numérique. En effet, grâce à l’intelligence artificielle, les GAFAM et les NATU ont pu investir le quotidien de toute la population mondiale. Cependant, cette domination n’est pas très bien vue et serait même une menace d’ordre mondial. Cet article vous propose d’en savoir un peu plus.

Que veut dire GAFAM et NATU ?

Dans le monde boursier et numérique, les sigles GAFAM et NATU sont très bien connus et inspirent le respect. En réalité, ce sont des acronymes qui désignent les entreprises Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft. A cela, s’ajoutent plus récemment : Netflix, Airbnb, Tesla et Uber. Quoi qu’il en soit, la plupart d’entre elles étaient des start-ups, qui aujourd’hui brassent des milliards de dollars. En effet, la valorisation boursière des GAFAM rien qu’à elle, surpasse largement le produit intérieur brut de 3 grandes puissances mondiales. C’est vous dire à quel point ces entreprises et leurs patrons règnent sur l’économie.

En quoi consiste la domination de GAFAM sur le monde du numérique

Pendant quelques années, chacune des entreprises concernées par cet acronyme a eu le monopole du service qu’elles offraient. Ainsi, Google avait le monopole des recherches sur internet, tandis que Facebook régnait en maître absolu sur les réseaux sociaux. Ce faisant, les petites entreprises ne pouvaient plus tenir le coup. Toutefois, aujourd’hui les services offerts par les GAFAM sont diversifiés, mais leur mainmise sur le monde numérique n’a pas pour autant diminué. Bien au contraire, leurs activités sont en plein milieu numériques. Et c’est un secteur où il est plus difficile de maîtriser les rentrées de fonds. Cependant, la question qui se pose est de savoir ce que vendent réellement certaines de ces entreprises, puisque leurs services sont gratuits.

Le profil marketing du consommateur

Les recherches en ligne, les vidéos sur YouTube et même les tchats sur Facebook sont gratuits pour le consommateur. Alors, d’où provient leur rentabilité ? En fait, ces entreprises vous donnent l’impression que tout est gratuit, mais ce sont les consommateurs qui constituent leurs véritables chiffres d’affaires. Car, en fonction de ce que vous regardez, ils pourront mieux vous proposer des services. De plus, les investisseurs se concentrent sur eux, pour vous faire voir d’autres produits.

En somme, le consommateur est un terrain idéal pour attirer les clients. Par exemple, avant de pouvoir avoir accès à une vidéo de You tube, on vous passe d’abord une publicité que vous êtes tenu de suivre. Avouez que c’est plus efficace pour la communication des entreprises traditionnelles. Pour ce faire, ces derniers sont obligés de céder aux exigences des GAFAM pour se faire de la publicité. Aussi, tous les ordinateurs sont équipés du système d’exploitation Windows et possèdent le logiciel de recherche de Microsoft. Peu importe le portable que vous achetez aujourd’hui, soit vous aurez droit au système de Google, soit à celui d’Apple.

Pour conclure, il est important de comprendre que les GAFAM ont ressuscité le rêve américain. Mais, en devenant incontournables dans le monde du numérique et par conséquent dans celui économique, ils deviennent un grand danger pour les États.